Trois intervenants participerons au débat : Mr. Adrien Bron, Directeur général de la Direction Générale de la Santé-Etat de Genève, Mme Marie Da Roxa, Directrice générale de l’institution genevoise de maintien à domicile (imad) et le Mr Stefan Stefaniak, CEO de Swisscoding et membre du Conseil d’Administration du Centre Hospitalier de Bienne.  

Lieu :  Uni Dufour, Salle U600 / Rue Général-Dufour 24 / 1204 Genève / Possibilité de parking / entrée est libre

Nous nous réjouissons d’ores et déjà de vous rencontrer à cette occasion.

Une cheffe de clinique aux HUG témoigne jeudi dans le 12h30 du sexisme ordinaire dans le milieu hospitalier. Alors que les statistiques manquent, elle veut montrer qu’il est possible de parler du sexisme et du harcèlement.

Nous avons souvent une image positive du corps médical. Des femmes et des hommes qui se mettent au service des autres. Mais l’hôpital est une entreprise comme les autres, et il n’échappe pas au sexisme et au harcèlement.

(à découvrir sur RTS info)

Voici l’Ordre du Jour de l’Assemblée Générale du jeudi 21 novembre 2019, qui aura lieu à 19:00 au Café des Voisins (Rue des Voisins 8, 1205 Genève).

Nous espérons vous voir nombreux !!

La Commission de finances a voté un crédit pour rattraper le gel de l’annuité 2016. Bien obligée puisque la justice avait tranché.

La Commission des finances du Grand Conseil a accepté mercredi, à l’unanimité moins trois abstentions, un crédit supplémentaire de 233,5 millions de francs. Cette somme servira à «rembourser» aux fonctionnaires l’annuité 2016 – et ses conséquences sur les années suivantes – qui avait été illégalement gelée par le Conseil d’Etat.

(lire la suite sur la Tribune de Genève)

Des règles assurent que les praticiens étrangers maîtrisent la langue. Mais elles touchent aussi ceux formés en Suisse.

Ulrich Nägeli, médecin alémanique à la retraite, voulait donner un coup de main temporaire à un collègue tessinois.

(lire la suite sur la Tribune de Genève)

L’AMIG, en partenariat avec MedFem, vous invite vendredi à témoigner votre soutien, par ces quelques actions, en fonction de votre souhait individuel :

  • Informez-vous. Discutez. La sensibilisation est la première arme contre l’ignorance. Prenez le temps de discuter avec vos collègues, vos conjoint.e.s, vos parent.e.s. Ouvrez la parole et essayez de comprendre cette problématique. Ecoutez les autres et ensemble tachez d’élaborer des pistes d’amélioration.
  • Renseignez-vous sur votre lieu de travail, il y a probablement dans votre service une personne référente qui organisera quelque chose.
  • Vous avez le droit d’afficher votre soutien : portez le badge de la grève, un message inclusif, ou un signe élaboré par votre service sur vos habits de travail. La couleur fuchsia sera l’emblème de la grève.
  • Un documentaire choisi par la direction générale sera diffusé à l’auditoire Marcel Jenny, deux séances sont prévue pendant vos horaires de travail : 12h30 et 14h30, vous pouvez vous organiser pour y assister.
  • 15h24 : heure à laquelle les femmes ne sont plus rémunérées en Suisse par rapport aux hommes à travail égal : faites 2 minutes de silence (dans la mesure du possible, hors contexte d’urgence vitale).
  • Si vous souhaitez faire partie de la marche, Organisez-vous* pour vous libérer de votre travail et rejoindre la grève:

16h00 : RDV à la rotonde ; ensemble partons en direction des Bastions à 16h15.

Des badges seront distribués à ce moment là

17h00 : marche au départ des bastions.

Egalité de traitement et égalité des chances: pour les femmes médecins aussi, elles ne sont toujours pas évidentes. C’est pourquoi l’ASMAC soutient les revendications de la grève des femmes du 14 juin 2019 avec son propre badge. Celui-ci est distribué dans les cliniques et les hôpitaux. Plusieurs sections rendent par ailleurs attentif aux problèmes et revendications par leurs propres actions.

(plus d’informations sur le site de l’ASMAC)