Face à la crise actuelle endémique (covid-19, coronavirus) les médecins intervenants de ReMed Suisse rappellent que Remed (Réseau pour médecins en difficulté) est à disposition, en cas de besoin, de tous les médecins, jeunes ou moins jeunes, travaillant dans les institutions médicales ou installés, membres de la FMH ou non.
La page internet vous donne les informations nécessaires et la possibilité de prendre contact avec ReMed Suisse : https://remed.fmh.ch/fr/
Vous pouvez aussi prendre contact directement 24 h sur 24 au :
0800 0 73633
0800 0 ReMed
ou remed@hin.ch
Particulièrement maintenant, les médecins peuvent être soumis à une pression telle qu’elle affecte parfois leur santé physique et psychique. Si à cela s’ajoutent des difficultés d’ordre personnel, la situation paraît soudainement sans issue.
ReMed est à l’écoute des médecins qui vivent des moments difficiles et les aide à temps pour sortir d’une situation critique. Lorsque vous prenez contact avec ReMed, un membre de l’équipe de médecins conseillers expérimentés vous répondra le plus vite possible (au plus tard dans les 72 heures) et sera à vos côtés pour vous conseiller, soutenir et accompagner.
2 heures d’entretien (par téléphone etc) sont financées par la FMH.
Signé : Les médecins intervenants ReMed de la Suisse Romande
Neuchâtel, Sion et Genève, le 22.3.2020

Face au SARS-CoV-2, vous êtes impliqué-e-s directement et vos journées de travail se prolongent !

Vos heures supplémentaires seront certainement compensées à la fin de l’épidémie, nous nous en assurerons pour vous auprès des ressources humaines et de la direction. Notre article sur l’Ordonnance 2 COVID19

Pour que celles-ci soient justes, nous vous proposons de:

  • Bien documenter vos heures
  • Et vos piquets
  • Vous assurer que la personne chargée de relever les horaires soit au courant
  • Vérifiez votre relevé horaire le mois suivant

Pour vous aider: TÉLÉCHARGEZ le tableau Excel de l’AMIG !
Vous notez les heures de début et de fin et il calcule vos heures.
C’est une aide pour vérifier vos heures sur le relevé horaire. Il ne s’agit pas d’un tableau officiel et n’est donc pas un droit à faire valoir auprès des RH.

Contactez-nous si vous avez d’autres questions pratiques, juridiques ou pour nos informer des problématiques dans vos services.

Dans ce contexte où les professionnel-le-s de santé sont très occupés, l’Association des Étudiant-e-s en Médecine de Genève (AEMG) a contacté l’AMIG pour que nous relayons cette information. Merci infiniment pour cette contribution !

Ils ont trouvé une manière d’aider les soignants, en créant un pool d’étudiant-e-s bénévoles pour différentes tâches notamment la garde des enfants. 


Voici le lien vers le formulaire à remplir par les parents qui souhaitent de l’aide: 

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSeb_3z8WW8aXiq92XKeC_XZCRB19OLrATE_7MWausutY4V3Xw/viewform?usp=pp_url
Afin que ça se passe au mieux, pour les babysitting à long terme il est proposé de faire une semaine d’essais pour voir si le-la baby-sitter et les parents se sentent bien.

Interview d’Aurore Verdon, co-présidente de la section genevoise de l’Association suisse des médecins-assistants et chefs de clinique.

(à suivre sur la RTS Info)

Voici l’Ordre du Jour de l’Assemblée Générale du jeudi 21 novembre 2019, qui aura lieu à 19:00 au Café des Voisins (Rue des Voisins 8, 1205 Genève).

Nous espérons vous voir nombreux !!

Bonjour,

Afin de valider les résultats de l’AG ordinaire de novembre (quorum non atteint) et de modifier un point des status, une AG extra-ordinaire au lieu le 15 janvier 2019 à 19h00 aux HUG (bibliothèque du service d’hématologie).

 

Bonjour,

Nous avons le plaisir de vous inviter à l’apéritif annuel de l’AMIG, qui sera précédé de son assemblée générale. Ils auront lieu le mardi 27 novembre 2018 dès 19h00 à l’auditoire du bâtiment Gustave Julliard.

Vous trouverez ici les documents relatifs.

En espérant vous y voir nombreuses et nombreux.

 

Courant octobre, l’AMIG a obtenu une grande victoire. En effet, durant l’été,  le Département de Santé Mentale et Psychiatrie avait décidé de facturer une partie de la formation post graduée pour un montant de 1500.-/an, et ce dès le 01.11.2018.

Après avoir été sollicitée par les internes concernés, l’AMIG a rencontré la chefferie de département, et suite à plusieurs discussions, a obtenu gain de cause : la formation post-graduée ne sera pas facturée aux internes. Il s’agit d’une importante victoire pour l’AMIG. 

La formation post-graduée est une obligation pour les établissements reconnus par l’ISFM et il n’est  en aucun cas acceptable de la facturer aux médecins concernés.