Mise à jour par l’ASMAC au 23.03.2020

Nos membres exercent leur profession avec passion. Le coronavirus exige d’eux de plus en plus davantage de flexibilité et des horaires de travail encore plus longs. Ils accomplissent leur mission pour le bien de nous tous et agissent de concert avec leurs employeurs.

Les absences parmi le personnel de la santé auraient de graves conséquences pour la prise en charge des patients. Il ne faut donc pas oublier la protection: il faut tout faire pour que les masques de protection, les tests, etc. soient disponibles en quantité suffisante. Une coordination nationale centralisée doit maintenant être mise en place pour assurer sa gestion et sa distribution. De plus, il est essentiel d’établir une réglementation nationale uniforme concernant l’obligation de porter un masque à chaque contact avec les patients.

C’est pourquoi nous sommes intervenus auprès du Conseil fédéral et des autorités fédérales compétentes pour exiger une action rapide. La même chose vaut pour la situation en matière de droit du travail. Dans beaucoup de services dans les hôpitaux, les dispositions de la loi sur le travail concernant la durée de travail et du repos sont suspendues depuis le 21 mars 2020 et aussi longtemps que la situation extraordinaire l’exigera. Pour clarifier la situation sur la manière dont les hôpitaux veulent malgré tout assurer la protection de la santé du personnel et un repos suffisant, nous avons également interpellé, conjointement avec l’Association suisse des infirmières et infirmiers (ASI), le Conseil fédéral et l’association des hôpitaux H+.

Par ailleurs, les juristes de nos sections (pour l’AMIG) sont à votre disposition pour répondre à vos questions.

Et pour finir: nous soutenons le tout nouveau portail Care Now. Il met en relation les professionnels de la santé et fournit un aperçu des différents interlocuteurs pour les personnes intéressées.

Nous restons à l’affût et vous tiendrons au courant.

Dans ce contexte où les professionnel-le-s de santé sont très occupés, l’Association des Étudiant-e-s en Médecine de Genève (AEMG) a contacté l’AMIG pour que nous relayons cette information. Merci infiniment pour cette contribution !

Ils ont trouvé une manière d’aider les soignants, en créant un pool d’étudiant-e-s bénévoles pour différentes tâches notamment la garde des enfants. 


Voici le lien vers le formulaire à remplir par les parents qui souhaitent de l’aide: 

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSeb_3z8WW8aXiq92XKeC_XZCRB19OLrATE_7MWausutY4V3Xw/viewform?usp=pp_url
Afin que ça se passe au mieux, pour les babysitting à long terme il est proposé de faire une semaine d’essais pour voir si le-la baby-sitter et les parents se sentent bien.

“Coronavirus: chacun/e pour tous!”

Nous espérons que les dernières décisions du Conseil fédéral ont permis de définitivement clarifier la situation: la lutte contre le coronavirus mobilise CHACUNE et CHACUN! Nous vous invitons donc en tant que membre de l’ASMAC à rendre votre entourage attentif à la nécessité de se conformer aux instructions des autorités, #StayHome.

Cette information s’adresse en particulier aux jeunes personnes qui sont moins à risque d’être touchées par la maladie, mais qui pourraient propager le virus. Tournez donc un petit clip vidéo seul/e ou avec des collègues de travail. Vous pouvez en quelques mots vous présenter et expliquer, en qualité de médecin, pourquoi il est IMPERATIF que tout le monde reste si possible à la maison, pour travailler ou à titre privé, et se conforme aux appels de la Confédération (vous pouvez visionner un exemple ici). Téléchargez votre clip partout sur les réseaux sociaux avec notre nouveau hashtag #yourdocsvoice – et likez, partagez, taggez et commentez d’autres contributions de ce genre.

Un grand DANKE, MERCI, GRAZIE pour votre soutien et votre engagement quotidien pour surmonter cette situation extraordinaire!

Pour en savoir plus

Association suisse des médecins assistant(e)s et chef(fe)s de clinique
Bollwerk 10, case postale, 3001 Berne
Tél. +41 31 350 44 88, e-mail, www.asmac.ch

Une foule de questions se pose sur les rapports entre patrons et employés et sur le versement des salaires. Deux avocats répondent.

Des employés en quarantaine, d’autres au chômage technique et des entreprises qui réduisent leur activité. La pandémie déploie ses effets dans le monde du travail. Pour les employés comme pour les patrons, des questions délicates vont se poser, liées notamment au versement des salaires en cas d’absence.

(lire la suite sur la Tribune de Genève)

La semaine de travail à 67 heures bientôt dans les hôpitaux suisses? C’est en tout cas le projet de réforme que défend leur faîtière H+, mais cette extension potentielle des horaires inquiète beaucoup les médecins, déjà sous pression.

(lire la suite sur RTS Info)

La prolongation de la durée de travail prévue par la Commission de l’économie du Conseil des Etats rencontre une forte résistance. Une audition devant la commission l’a une nouvelle fois confirmé de façon éclatante. La présidente de l’asmac Anja Zyska n’a pas seulement expliqué devant la commission, mais aussi dans le «Tages-Anzeiger» (en allemand) pourquoi notre association combat le projet – et s’oppose donc à l’association des hôpitaux H+.

(vous trouverez toutes les informations sur le site de l’ASMAC)

Interview d’Aurore Verdon, co-présidente de la section genevoise de l’Association suisse des médecins-assistants et chefs de clinique.

(à suivre sur la RTS Info)

Dans le cadre de la 3e Journée du bien-vivre au travail, la Dre Tanja Wranik, docteure en psychologie du travail, chargée de cours à l’Université de Genève et chercheuse au sein du Pôle de recherche national en sciences affectives, donnera une conférence le

Jeudi 30 janvier 2020, de 16h à 17h15
HUG, Auditoire Marcel Jenny, Rue Gabrielle-Perret-Gentil 4, 1205 Genève

Cette conférence sera suivie d’un temps d’échange avec la Dre Tanja Wranik et Pierre-Paul Cornet, directeur des ressources humaines des HUG.
Entrée libre pour tous les collaborateurs et collaboratrices des HUG
Plus d’infos sur la journée : actu Intranet

Trois intervenants participerons au débat : Mr. Adrien Bron, Directeur général de la Direction Générale de la Santé-Etat de Genève, Mme Marie Da Roxa, Directrice générale de l’institution genevoise de maintien à domicile (imad) et le Mr Stefan Stefaniak, CEO de Swisscoding et membre du Conseil d’Administration du Centre Hospitalier de Bienne.  

Lieu :  Uni Dufour, Salle U600 / Rue Général-Dufour 24 / 1204 Genève / Possibilité de parking / entrée est libre

Nous nous réjouissons d’ores et déjà de vous rencontrer à cette occasion.