Les stocks en O Négatif et A Négatif sont au plus bas après un week-end «compliqué», mais tous les groupes sont recherchés

Les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) recherchent urgemment des donneurs de sang. Le centre de transfusion sanguine (CTS) des HUG lance un cri de détresse depuis lundi sur son site et sa page Facebook.

(lire la suite dans la Tribune de Genève)

(où, quand et comment donner son sang)

Une retraitée septuagénaire se bat pour faire reconnaître un bracelet sur lequel elle demande à ne pas être secourue en cas d’arrêt cardiorespiratoire.

Jo l’a écrit noir sur blanc: si elle devait faire un arrêt cardiorespiratoire, elle ne veut pas être réanimée. Mais pour cette septuagénaire, les directives anticipées (DA) qu’elle a rédigées en pleine conscience ne sont pas suffisantes.

(lire la suite sur la Tribune de Genève)

La Commission de finances a voté un crédit pour rattraper le gel de l’annuité 2016. Bien obligée puisque la justice avait tranché.

La Commission des finances du Grand Conseil a accepté mercredi, à l’unanimité moins trois abstentions, un crédit supplémentaire de 233,5 millions de francs. Cette somme servira à «rembourser» aux fonctionnaires l’annuité 2016 – et ses conséquences sur les années suivantes – qui avait été illégalement gelée par le Conseil d’Etat.

(lire la suite sur la Tribune de Genève)

Les hôpitaux du pays sont en colère contre Novartis. Le groupe pharmaceutique bâlois a décidé de leur supprimer les rabais sur les médicaments.

La récente décision de Novartis de supprimer les rabais accordés aux hôpitaux helvétiques sur ses médicaments provoque une levée de boucliers de ces derniers.

(lire la suite sur la Tribune de Genève)

Dans un communiqué, le Syndicat des services publics dénonce le partenariat public-privé HUG-Hirslanden à propos d’un projet de centre de chirurgie ambulatoire.

L’annonce du projet de centre de chirurgie ambulatoire par les HUG et le groupe de cliniques privées Hirslanden, mercredi, inquiète le Syndicat des services publics (SSP). En février 2018, le SSP rappelle qu’il dénonçait déjà ce projet dans un tract distribué au personnel, argumentant que «derrière l’intitulé PPP ne se cachait rien de moins qu’une privatisation d’une partie des blocs opératoires des HUG».

(lire la suite sur la Tribune de Genève)

Auditoire fervent pour écouter, ce jeudi en fin d’après-midi, le célèbre avocat français, relancé par son confrère et ami, Me François Canonica. Compte rendu d’audience publique.

Il aurait fallu louer l’Arena. L’auditoire Marcel Jenny des HUG était trop petit, ce jeudi en fin de journée, pour accueillir celles et ceux qui voulaient voir, mais d’abord entendre, l’avocat français Eric Dupond-Moretti.

(lire la suite sur la Tribune de Genève)

Une enquête a été ouverte pour trouver l’origine d’une erreur humaine qui a transmis des données de patients des HUG.

Les données personnelles d’une centaine de patients des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) qui ont subi un examen radiologique ont été exportées sur un ordinateur hors réseau des HUG.

(lire la suite sur la Tribune de Genève)

(regarder le reportage du 19h30 sur la RTS un) (à partir de 10’09)

Du 10 au 13 septembre, les meilleurs spécialistes mondiaux de la prévention des infections et de contrôle de la résistance microbienne se réunissent à Genève.

La plus importante conférence mondiale dédiée à la prévention et au contrôle de l’infection aura lieu du 10 au 13 septembre 2019 au Centre international de conférences de Genève. Cette cinquième édition de l’ICPIC (International Conference on Prevention and Infection Control) est un forum unique au monde sur les questions de prévention des infections et de contrôle de la résistance antimicrobienne.

(lire la suite sur la Tribune de Genève)

L’été passé, les HUG ont accusé une grave pénurie. Or, de nombreux patients dépendent de ces dons.

L’été dernier, les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) lançaient un cri d’alarme: ils accusaient une pénurie de plaquettes sanguines.

(lire la suite sur la Tribune de Genève)

Les cantons exigent que la réforme fédérale inclue les soins à domicile et les EMS. Ils brandissent l’arme du référendum.

«Malgré mon sourire, les 26 directeurs cantonaux de la Santé, que nous représentons ici, sont fâchés.» Le conseiller d’État genevois Mauro Poggia ne s’est pas déplacé à Berne jeudi pour la jouer petit bras.

(lire la suite sur la Tribune de Genève)