Les patients sont attentifs à la qualité des hôpitaux

Suisse

Selon une étude, une majorité de patients se renseignent sur les taux de complications et d’infections.

La confiance dans les hôpitaux reste stable.

 

Lire la suite sur 24 heures >>

La moitié des médecins en formation travaille plus que la limite légale

Les médecins qui se forment en Suisse sont régulièrement soumis à des charges de travail qui violent la loi sur le travail, selon une étude de leur association faîtière détaillée mardi par 24 Heures et la Tribune de Genève.

Lire l’article sur la RTS >> 

Le surmenage reste la règle à l’hôpital

Santé

Les médecins en formation sont trop souvent soumis à des charges horaires qui violent la loi sur le travail.

Un sondage montre l’ampleur du problème.

 

Lire la suite sur 24 heures >>

Guerre ouverte entre l’Hôpital et le privé

A la tête des HUG, Bertrand Levrat estime que l’Hôpital doit tout faire alors que Gilles Rufenacht, président des cliniques, plaide pour une spécialisation.

Lire la suite sur La Tribune de Genève >>

Huit médecins sur dix dénoncent un « harcèlement administratif »

Environ 83% des médecins interrogés par l’émission On en parle estiment que les caisses maladie leur envoient des demandes injustifiées. 67% d’entre eux dénoncent des inégalités de prise en charge selon la compagnie d’assurance.

 

Lire la suite sur RTS >>

Retraite tardive pour les médecins

Les médecins sont toujours plus nombreux à travailler après l’âge de la retraite.
Toujours plus de médecins continuent d’exercer au-delà de l’âge de la retraite. En 2016, on comptait 854 généralistes en ambulatoire entre 65 et 69 ans, contre 279 en 2008. Si trouver un successeur reste difficile, certains veulent continuer de pratiquer après 65 ans.

Lire la suite sur Le Courrier >>

Les femmes, meilleurs médecins?

Une étude de Harvard montre que les patients suivis par des femmes meurent moins. Sans doute parce qu’elles leur consacrent davantage de temps.

Lire la suite sur La Tribune de Genève >>

Interne et chef de clinique aux HUG: enfer ou paradis?

Si les conditions de travail sont mauvaises, c’est parce que la loi sur le travail (LTr) n’est pas adaptée aux hôpitaux. Ce refrain est parfois érigé comme une vérité, mais qu’en est-il vraiment ? S’il est vrai que la LTr peut occasionnellement se révéler problématique dans le milieu médical, il est difficile de l’accuser des mauvaises conditions de travail sachant qu’elle est encore loin d’être respectée aux Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG) : lissage du temps de travail sur deux semaines, horaires de nuit de plus de 14 heures, inadéquation entre les heures planifiées et les heures enregistrées dans le système de rémunération, etc… L’AMIG n’est pas la seule à le relever puisque l’Office cantonal de l’inspection et des relations du travail (OCIRT), lors de son inspection des HUG en juin 2015, a également constaté de nombreuses infractions et enjoint les HUG à les corriger.

Lire la suite sur le site de l’AMG >>