Dre Emilia Frangos, médecin: « Les soins palliatifs s’adaptent au vieillissement de la population en concentrant les compétences »

(regarder le reportage de la RTS)

Une députée demande aux HUG de créer un lactarium alimenté par des donneuses, comme il en existe outre-Sarine. Le CHUV prévoit de créer une telle structure pour 2021.

Le lait maternel, c’est un peu de l’or en barre. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), c’est l’alimentation optimale pour les bébés.

(lire la suite sur la Tribune de Genève)

Le nouveau rapport de l’Observatoire Transfrontalier des Personnels de Santé fait état d’une légère diminution du personnel paramédical ayant un diplôme d’origine étrangère.

La pénurie d’infirmiers et d’aides-soignants dont souffrent les hôpitaux de Haute-Savoie et de l’Ain, causée notamment par la forte attractivité salariale de la voisine genevoise, pourrait connaître une légère accalmie.

(lire la suite sur groupe-ecomedia.com)

Rencontre du professeur Stefan Kaiser médecin chef du département de psychiatrie aux HUG à Genève, dans le cadre des journées de la schizophrénie entre le 16 et 23 mars.

Magazine du 18/03/2019

(à écouter sur Radio Cité Genève)

Berne veut revoir les exigences en termes de sécurité des places d’atterrissage des grands hôpitaux pour les hélicoptères. La facture s’annonce salée.

Berne veut améliorer la sécurité des places d’atterrissage des hôpitaux. Il a en effet lancé à l’automne dernier une consultation sur le décollage et l’atterrissage des hélicoptères en dehors des aérodromes. Selon l’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC), plusieurs places ne remplissent pas entièrement les exigences de l’Organisation de l’aviation civile internationale.

(lire la suite sur Le Matin)

 

Un arrêt du Tribunal administratif fédéral rendu en début d’année remet en cause la planification sanitaire de l’Etat genevois. La place des HUG devrait être remise en question, estime le PDC Bertrand Buchs, qui interpelle le conseiller d’Etat Mauro Poggia

La planification sanitaire genevoise était un long fleuve tranquille. L’Etat pilotait en faisant attention à ne pas défavoriser son navire amiral, les HUG, en interprétant très librement la doxa fédérale.

(lire la suite sur le Temps)

Pour répondre à la hausse croissante des consultations, la direction de l’hôpital va créer 30 postes dans le département pédiatrique, dont 10 aux urgences.

L’augmentation de 25% en quatre ans du nombre de consultations aux urgences pédiatriques a décidé la direction des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) à créer 30 nouveaux postes dans le Département de pédiatrie, dont 10 aux urgences pour les enfants (SAUP).

(lire la suite sur 20min.ch)

Mardi 12 mars 2019

L’Entretien avec Bertrand Levrat

Bertrand Levrat // Directeur, Hôpitaux universitaires de Genève

(A voir en cliquant ici)

La direction des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) et le Comité de gestion du Département de la femme, de l’enfant et de l’adolescent annoncent la création de 30 postes CDI de médecins et soignants au sein des services de pédiatrie pour faire face à l’augmentation des besoins des jeunes patients et de leurs parents. Le Service d’accueil et d’urgences pédiatriques (SAUP), dont l’activité est en forte augmentation depuis plusieurs années, bénéficiera de 10 d’entre eux. Malgré une charge très importante, le SAUP a toujours pu assurer la sécurité et les soins des jeunes patients.

(Lien vers le communiqué de presse en PDF : 2019 03 05 CP Renforcement urgences pédiatriques.pdf)