Le Canton et la Société des médecins ont passé un accord pour éviter des arrangements financiers sur le dos des patients et des assureurs.

La générosité de l’industrie pharmaceutique envers les médecins était déjà connue.

(lire la suite sur 20 minutes.ch)

L’institution hospitalière a édicté une nouvelle charte destinée à ses collaborateurs. Les points focaux sont la bienveillance vis-à-vis des patients et entre collègues.

” La direction du CHUV souhaite mobiliser l’attention de ses collaborateurs sur l’importance de la relation dans les soins vis-à-vis des patients et de leurs proches, ainsi que sur l’importance d’un comportement bienveillant entre collègues.»

(lire la suite sur 20minutes.ch)

Amputée d’un tiers de ses effectifs, SOS Médecins estime ne plus pouvoir faire son travail. Une pétition en ligne a récolté 9000 signatures.

L’entreprise de médecine à domicile 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, SOS Médecins, lance un cri d’alarme.

(lire la suite sur 20minutes.ch)

Un nouvel établissement chirurgical dédié à la prise en charge allégée ouvrira en 2024. Une pratique plus confortable et surtout moins chère.

«Mariage pluvieux, mariage heureux», a souri Bertrand Levrat, directeur général des hôpitaux universitaires genevois (HUG).

(lire la suite sur 20 minutes.ch)

Pour gagner du temps dans le transport de patients entre les HUG et l’hôpital des Trois-Chênes, le canton veut développer un prototype d’aéronef.

Il faut se pincer pour y croire, mais il ne s’agit pas de science-fiction: Genève a décidé de plancher sur un projet de drone ambulance.

(lire la suite sur 20minutes.ch)

(à regarder sur RTS info)

Le Grand Conseil zurichois veut désengorger les hôpitaux. Une mesure se prépare également au plan fédéral

L’opposition des élus de gauche n’y aura rien fait: un large front du Parlement du canton de Zurich a exprimé sa volonté de taxer les visites aux urgences qui auraient pu être évitées. La mesure vise à désengorger les hôpitaux, mais aussi à faire baisser les coûts de la santé, puisque les consultations aux urgences reviennent bien plus cher que chez un médecin généraliste.

(lire la suite sur 20 minutes.ch)

Une salle des hôpitaux universitaires a été aménagée afin de permettre à tout un chacun de se recueillir selon sa croyance ou sa spiritualité.

Chrétien, juif, musulman ou athée. Depuis mercredi, un espace est à disposition des patients et leurs proches, ainsi que des collaborateurs des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) souhaitant se recueillir religieusement ou pas.

(lire la suite sur 20 minutes.ch)

(A découvrir également en images sur la RTS1)

Les HUG utilisent depuis cet été l’interface Watson for Genomics, un moteur de recherche se basant sur des données génétiques de tumeurs.

L’intelligence artificielle se fait sa place dans le traitement des cancers aux HUG. Depuis cet été, l’institution genevoise utilise un puissant moteur de recherche qui passe en revue les publications scientifiques sur la base des données génétiques de chaque tumeur.

(lire la suite sur 20 minutes)

La police a dû paralyser plusieurs axes, de Champel à Bernex, pour se débarrasser d’un produit dangereux, mercredi soir. Une opération spectaculaire menée avec succès.

D’importants moyens ont été déployés après la découverte de 100 grammes d’acide picrique au Centre médical universitaire (CMU), situé à l’avenue de Champel, mercredi.

(lire la suite sur 20 minutes)

Jeudi, une pétition a été remise à la direction des Hôpitaux universitaires genevois.

Le Service des urgences des HUG se dit à bout, suite à la mise en place d’un projet de réorganisation et de rénovation début juin, dénonce le SIT. Une pétition demandant une rencontre rapide avec la direction a été déposée jeudi. Acceptée, elle aura lieu mardi.

(lire la suite sur 20 minutes)