Jeudi, une pétition a été remise à la direction des Hôpitaux universitaires genevois.

Le Service des urgences des HUG se dit à bout, suite à la mise en place d’un projet de réorganisation et de rénovation début juin, dénonce le SIT. Une pétition demandant une rencontre rapide avec la direction a été déposée jeudi. Acceptée, elle aura lieu mardi.

(lire la suite sur 20 minutes)

Le gréviste de la faim s’est senti mal ce lundi sur la place des Nations. Viré des HUG, il a été embarqué par la police.

Vidéo hallucinante. Devant l’entrée principale de l’Hôpital cantonal de Genève, quatre agents de sécurité tentent à la fois d’immobiliser un homme qui se débat et de repousser un autre venu à sa rescousse, tout en éloignant un troisième qui filme la scène. Soudain, tout s’accélère.

(lire la suite sur la Tribune de Genève)

D’ici 2021, plus de septante collaborateurs de l’hôpital des enfants auront été formés à l’hypnose clinique.

Les HUG forment actuellement l’ensemble du personnel soignant de pédiatrie à la communication thérapeutique, et plusieurs dizaines à l’hypnose clinique.

(lire la suite sur 20minutes.ch)

Pour aider les jeunes patients à supporter des soins souvent très lourds, les HUG font appel à des androïdes interactifs. Une première suisse.

Avec leur robe de métal multicolore et leurs circuits intégrés, Billy et Hoppy parcourent depuis une semaine les chambres du service des soins intensifs pédiatriques des HUG.

(lire la suite sur 20minutes.ch)

Le programme de la grève des femmes à Genève a été dévoilé. De nombreux collectifs organisent des événements avant la marche commune.

 

Un après-midi de dépistage sera organisé la semaine prochaine aux Hôpitaux universitaires genevois (HUG).

Dans le cadre de la campagne nationale du cancer de la peau, un dépistage gratuit des cancers cutanés aura lieu aux HUG. Celui-ci se tiendra jeudi 16 mai, entre 13h et 16 h au Service de dermatologie

(lire la suite sur 20minutes.ch)

Pour faire face à la hausse constante des admissions au Service d’urgences pédiatriques, l’hôpital cantonal souhaite augmenter les effectifs.

Une hausse de plus de 25% en quatre ans.

(lire la suite sur 20 minutes.ch)

La société suisse de médecine intensive ne veut plus limiter à 50 heures le temps de travail du personnel soignant dans les soins intensifs. Du côté des patients, on désapprouve.

Les médecins et les infirmières travaillant dans les soins intensifs vont-ils devoir travailler bien plus que ce que la loi prévoit?

(lire la suite sur 20 minutes)

Le chirurgien genevois était jugé pour violation du secret de fonction. Il écope de jours-amende avec sursis.

Trente jours-amendes avec sursis et pour violation du secret de fonction et une amende de 900 francs.

(lire la suite sur 20 minutes.ch)