Une enquête a été ouverte pour trouver l’origine d’une erreur humaine qui a transmis des données de patients des HUG.

Les données personnelles d’une centaine de patients des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) qui ont subi un examen radiologique ont été exportées sur un ordinateur hors réseau des HUG.

(lire la suite sur la Tribune de Genève)

(regarder le reportage du 19h30 sur la RTS un) (à partir de 10’09)