Une femme enceinte sur sept fume. L’Hôpital cantonal veut offrir une aide à celles qui souhaitent arrêter et ouvre une permanence tous les lundis.

Elle est accoudée à la rambarde de la Maternité, blouse d’hôpital tendue par son ventre de femme enceinte, cigarette aux lèvres. Sous le regard accusateur d’un passant, la future maman détourne le sien. Quelques étages plus haut, les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) annoncent justement la création d’une consultation spécialisée pour les femmes enceintes fumeuses.

(lire la suite sur la Tribune de Genève)