Un arrêt du Tribunal administratif fédéral rendu en début d’année remet en cause la planification sanitaire de l’Etat genevois. La place des HUG devrait être remise en question, estime le PDC Bertrand Buchs, qui interpelle le conseiller d’Etat Mauro Poggia

La planification sanitaire genevoise était un long fleuve tranquille. L’Etat pilotait en faisant attention à ne pas défavoriser son navire amiral, les HUG, en interprétant très librement la doxa fédérale.

(lire la suite sur le Temps)