Lors de grands matches de tennis, la fréquentation des urgences baisse, affirme une étude genevoise pour le moins étonnante.

«Le tennis, une thérapie?» ont tweeté ce vendredi matin les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG).

(lire la suite sur Le Matin)