Pas de protectionniste étatique au détriment des cliniques privées, disent les juges. Le magistrat réagit.

À l’avenir, les Genevois pourront-ils se faire hospitaliser dans l’établissement de leur choix, quel que soit leur régime d’assurance?

(lire la suite sur la Tribune de Genève)