Dans l’affaire du recouvrement des HUG, l’ancien haut cadre et l’avocat aux 50 millions sont condamnés pour escroquerie et faux dans les titres. Ils font appel.

Ce que l’on nomme l’affaire du recouvrement des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) est une escroquerie, réalisée à l’aide d’une fausse comptabilité et de fausses factures.

(lire la suite sur la Tribune de Genève)