Il était proposé d’autoriser dans son code de déontologie le suicide assisté en cas de souffrance insupportable.

La Fédération des médecins (FMH) ne reprendra pas les nouvelles directives de l’Académie suisse des sciences médicales (ASSM) sur l’assistance au suicide dans son code de déontologie. Réunie jeudi, sa Chambre médicale (le parlement de l’institution) a décidé d’en rester aux anciennes règles, selon lesquelles un tel geste est autorisé si un patient est en fin de vie.

(lire la suite sur la Tribune de Genève)