Les Genevois n’auront pas à se prononcer sur une initiative visant le secret médical en milieu carcéral.