Santé : Le Conseil fédéral suit Alain Berset: il y a lieu d’agir pour réguler le nombre de médecins autorisés à pratiquer.

Un serpent de mer de la politique sanitaire resurgit à la veille de la pause estivale. Faut-il réguler l’admission de nouveaux médecins en Suisse, et si oui comment? Alain Berset a convaincu le Conseil fédéral d’agir. Le gouvernement préconise des mesures à trois niveaux, poursuivant deux buts: élever les exigences de qualité imposées aux médecins autorisés à pratiquer et maîtriser les coûts.

La médecine ambulatoire est dans le viseur. Chaque nouveau spécialiste installé coûte 500 000 francs en moyenne à l’assurance-maladie obligatoire, a calculé Santésuisse. La libre circulation des personnes a favorisé la venue d’un grand nombre de médecins étrangers dans notre pays.

La suite sur TDG